Recherche:

L’impact de l’euro sur la gestion des P.M.E.

L’introduction  de  l’euro affecte  l’environnement  économique  et  financier  des entreprises  et  en  particulier  celui  des  P.M.E..  Les  11  pays  sélectionnés  pour réaliser l’Union monétaire à partir de janvier 1999 sont les suivantes: Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Finlande, France, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays Bas, Portugal. L’entrée du Danemark, de la Grande Bretagne, de la Grèce et de la Suède dans  l’Union  économique  et  Monétaire  sera  examinée  par  le  Conseil européen.

Afin d’apprécier l’évolution de cet environnement, nous analysons respectivement le calendrier du passage, la politique monétaire et les relations avec la Banque de France,  les  obligations  douanières,  les  relations  interentreprises  et  la  charte  de préparation des petites et moyennes  entreprises à l’euro.

Les grandes dates de l’introduction de l’euro pour la France et les pays sélectionnés pour  faire  partie  de  l’Union  économique  et  monétaire  (UEM)  sont  le  premier janvier  1999  et  le  premier  janvier  2002.  Entre  ces  deux  dates,  l’euro  pourra  être utilisé sous forme scripturale.   À partir de 2 002, l’euro sera présent sous forme de billets et de pièces en euros. Le calendrier du passage à l’euro s’articule autour de trois dates : –  le  premier  janvier  1999  correspond  à  la  création  de  l’Union  monétaire  et  à l’instauration de l’euro comme monnaie unique des États participants, –  le  premier  janvier  2002  correspond  à  l’introduction  des  billets  et  des  pièces  en euro à une date fixée par chaque pays, (avant le premier juillet 2002), les billets et les pièces en monnaies nationales seront retirés de la circulation.

L’introduction  de  l’euro  conduit  à  des  coûts  dont  il  convient  de  traiter  les conséquences  comptables  et  fiscales.    Le  conseil  national  de  la  comptabilité  et l’administration   fiscale   suggèrent   l’application   des   règles   du   droit   commun relatives  à  l’enregistrement  des  charges  engendrées  par  le  passage  à  l’euro.    La constitution  des  provisions  est  déductible  si  celles-ci  répondent  aux  critères  de déductibilité du droit commun.

À partir de 1998, les pouvoirs publics ont pratiqué une  communication  soutenue sur l’euro qui a conduit à la signature de la Charte P.M.E./Euro. Le passage à l’euro est préparé sous l’égide du comité national de l’euro. À ce titre plusieurs structures et  groupes  de  réflexion  sont  constitués  :  une  structure  interministérielle  dite mission  euro,  une  structure  départementale  autour  des  préfets,  le  groupe  de concertation de la place sur le passage à l’euro, le groupe  “Simon/Creyssel”,  etc. Les travaux  de ces structures et groupes concernent le basculement généralisé à l’euro  au  premier  janvier  2002,    l’introduction  de  l’euro  et  le  retrait  du  franc  et l’étude des relations entre les opérateurs au cours de la période de transition.

Articles liés