Recherche:

l’euro monte le dollar descend

Poser cette question a-t-elle même un sens? Dans un système monétaire international caractérisé par un flottement généralisé des monnaies, il n’existe aucun repère fixe par rapport auquel les monnaies pourraient être confrontées, aucun étalon qui fournirait la mesure de la valeur de toute monnaie. Tout n’est-il donc que relatif? Dire que la monnaie A baisse par rapport à la monnaie B, n’est-ce pas rigoureusement la même chose que de dire que la monnaie B monte par rapport  à la monnaie A?

Peut-être pas tout à fait. Une comparaison physique va nous aider à le comprendre. Est-ce la lune qui tourne autour de la terre ou la terre qui tourne autour de la lune. Là non plus, nous n’avons pas dans l’espace de repère fixe pour en décider. Toutefois, nous savons que c’est la lune qui tourne autour de la terre en raison des différences de masses et d’inerties. Si deux astres tournent l’un autour de l’autre, mais que l’un des deux a une masse minime par rapport à celle de l’autre, on peut dire avec une légère approximation que c’est l’astre léger qui tourne autour du lourd.

Revenons aux monnaies. Le dollar et l’euro ne sont pas les seules monnaies existantes. Comment se comportent par rapport au dollar et  à l’euro les autres grandes monnaies mondiales? Si la plupart se comportent comme le dollar, c’est-à-dire gardent avec le dollar un rapport de valeur à peu près stable, on pourra dire que le dollar est fixe, et que c’est l’euro qui monte. Si au contraire la plupart se comportent comme l’euro, on pourra dire que c’est le dollar qui dégringole. Notre repère, faute de mieux, ce sera le comportement dominant des principales monnaies.

Pour procéder à cet exercice, voici les monnaies que nous avons retenues:

– parmi les monnaies européennes, la livre sterling, le franc suisse, le rouble russe;

– parmi les grandes monnaies mondiales, le yen japonais, le yuan chinois, la roupie indienne, le real brésilien;

– et bien entendu les deux monnaies que nous cherchons à tester, le dollar US et l’euro.

Cela fait 9 monnaies dont nous avons souhaité examiner comment elles évoluent les unes par rapport aux autres.

On remarque que, pendant une première période, de 1998 à 2000 ou 2002, certaines monnaies grimpent au-dessus de l’euro, d’autres baissent par rapport à lui. Le rouble se singularise par une baisse catastrophique de 1998 à 1999, où il perd plus de 70 % de sa valeur par rapport à l’euro, ayant été pris dans la tourmente de la grave crise du sud-est asiatique de cette époque. Toutefois il se stabilise à partir de 1999. De même, le real brésilien est en pleine baisse, qu’il poursuivra encore jusqu’en 2003. Mais les autres monnaies, y compris le dollar américain, sont dans une période de hausse plus ou moins groupée par rapport à l’euro. Si l’on considère que les cas du rouble et du real sont vraiment atypiques, on est amené à conclure que, pendant cette période, c’est l’euro qui baisse plutôt que le dollar qui monte, l’évolution de celui-ci étant en bonne compagnie, l’euro étant plutôt en queue de peloton.

Articles liés