Recherche:

La valeur fondamentale du dollar canadien

La progression fulgurante de la valeur du dollar canadien fait craindre à plusieurs une bulle spéculative qui menace de troubler les investisseurs et l’économie canadienne.

Mais avant de dénoncer l’exagération du mouvement haussier du dollar canadien, nous vous présentons le graphique ci-dessus qui amène une perspective enrichissante.

La  ligne  rouge  illustre  l’évolution  du  taux  de change actuel du dollar canadien par rapport à la devise américaine de 1980 jusqu’à mai 2006. La ligne bleue représente la valeur fondamentale du dollar canadien, telle qu’elle est mesurée par la parité du pouvoir d’achat (PPA).

Selon les économistes de l’OCDE, quand une monnaie entre deux pays est à sa juste valeur selon la PPA, les biens exportables de ces deux partenaires commerciaux ont la même valeur une fois convertis dans la même devise. Plus la devise d’un pays s’apprécie par rapport à sa valeur fondamentale, plus les biens et services de ce pays deviennent chers par rapport aux mêmes types de biens et de services d’un autre pays, ce qui nuit alors aux exportations et ralentit la croissance de l’économie. Par conséquent, la demande pour la devise de ce pays s’atténue et la devise revient à sa valeur fondamentale.

Ce principe de parité du pouvoir d’achat établit en quelque sorte la valeur centrale autour de laquelle un système de taux de change flottant devient une soupape d’ajustement pour l’économie.

Tout écart entre le taux de change et le niveau de la PPA peut être causé par des phénomènes d’économie, de liquidités ou de sentiment de marché qui agissent de manière temporaire sur la devise, mais qui s’atténuent éventuellement. Ainsi, on entend souvent dire que la parité du pouvoir d’achat est un très mauvais guide pour prévoir les mouvements des taux de change à court terme. Cependant, l’évolution historique du dollar canadien et des autres devises montre la robustesse à long terme du processus de retour gravitationnel autour de cette valeur fondamentale, alors que les forces à court terme vont et viennent.

Articles liés