Recherche:

DONNÉES DE BASE DU FOREX

Les monnaies n’étant désormais plus reliées à un système de parité fixe, leurs fluctuations sont régies de façon naturelle par la loi de l’offre et de la demande. Cependant le marché des changes ne s’est pleinement développé qu’après l’officialisation du principe de « change flottant » lors des accords de la Jamaïque en 1976. Les prix des monnaies sont alors fixés non plus en fonction de l’or ou d’une unique devise de référence, mais en fonction d’une multitude de données économiques (taux d’intérêt, volumes des échanges internationaux, inflation…) et politiques (stabilité du gouvernement en place…), ce qui explique par ailleurs la grande sensibilité de ce marché. Le marché des devises se définit également par son caractère de gré à gré (Over The Counter, OTC en abrégé), c’est-à-dire un marché non réglementé où les valeurs négociées ne font pas l’objet d’une procédure d’admission et leurs émetteurs ne sont pas soumis à des obligations de diffusion. De plus en plus d’acteurs investissent sur le Forex, parmi lesquels les banques, les sociétés d’investissement et plus récemment… les particuliers !

Réticences et attraits

Cependant, un certain nombre de pays refusent encore que leur devise subisse la loi du marché. L’Argentine ou l’Équateur par exemple continuent à faire évoluer leur monnaie en fonction du dollar ; c’est le cas également de la Chine, qui exerce un contrôle étroit sur les fluctuations du yuan (Un contrat Future CNY/USD permettait encore récemment de prendre des positions sur le yuan mais il a été décoté par manque de liquidité). La zone Europe, avec14 u

l’introduction de l’euro, représente un cas à part que nous traiterons dans la partie suivante.

Le Forex devient pourtant un marché de plus en plus attrayant. Tout d’abord, avec la croissance continue du commerce international, traiter les devises est devenu inévitable et le change est d’ailleurs au coeur des préoccupations des grandes multinationales qui peuvent gagner ou perdre des millions en fonction des fluctuations du cours de change !

Parallèlement, le Forex apparaît comme un marché dynamique et lucratif ; effectivement, 5 % du volume journalier de ce marché provient d’entreprises ou de gouvernements qui achètent ou vendent des produits et services dans un pays étranger, alors que les 95 % restant proviennent de mouvements de spéculation dont l’objectif est la réalisation de plus-values.

Articles liés